Accueil > Train de l'Est - Échéancier et budget A- A+  
 
Projets / Grands projets en cours / Train de l'Est

ÉCHÉANCIER ET BUDGET

 


ÉCHÉANCIER

Train de l'Est - Simulation train autoroute 640Annoncé en 2006, le projet du Train de l’Est poursuit depuis ce moment les étapes d’études, de consultations et de construction avant sa mise en service. Le délai entre le dépôt du rapport du Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE) et l’émission du Certificat d’autorisation de réalisation (CAR) du gouvernement a permis à l’AMT d’améliorer le projet initial, en fonction des recommandations émises par le BAPE, et de se conformer aux conditions préalables à l’autorisation de réalisation.

 

Depuis 2010, de nombreux travaux de construction sont commencés, tant à Montréal que sur la couronne nord-est (gares, ponts routiers et ferroviaires, tunnels, murs antibruit, etc.).

 

À la suite de la collaboration de l’AMT avec Infrastructure Québec, à l’été 2011, pour réévaluer la planification et la réalisation du Train de l’Est, tous les appels d’offres ont été suspendus pour les projets qui n’étaient pas encore en chantier. Plusieurs des travaux qui devaient débuter à l’automne 2011 ont ainsi été reportés. Cependant, les travaux qui étaient déjà débutés se sont poursuivis

 

L’AMT et Infrastructure Québec ont déposé au gouvernement, en décembre 2011, un dossier d’affaires final (DAF) pour le projet du Train de l’Est qui, une fois approuvé par le gouvernement, en janvier 2012, a permis à l’AMT de reprendre le processus de ses appels d’offres à la fin du mois de mars 2012. La mise en service avec passagers du Train de l’Est est prévue courant 2014, après une période nécessaire aux essais et au rodage des équipements.

 


BUDGET

En mars 2006, on annonçait le coût de construction du Train de l’Est à 300 millions $, avec plus ou moins 30 % de contingences (réserve pour les dépenses imprévues), pour un total de 390 millions $. Cette annonce s’appuyait sur les estimations des études de faisabilités préparées entre 2004 et 2006. En février 2010, à la suite de l’obtention du certificat d’autorisation de réalisation (CAR) du gouvernement, il a fallu réviser les coûts : le BAPE demandait en effet le respect de 18 conditions. Celles-ci imposaient l’ajout de travaux alors estimés au coût de 45 millions $. Le budget total s’est alors élevé à 478 millions $.


Lors de la finalisation de la planification des travaux, différentes demandes provenant de divers partenaires, dont le Canadien National (CN) – propriétaire de la voie ferrée qu’empruntera le train de l’Est à Montréal – ainsi que les municipalités, parfois soutenues par des groupes de citoyens, ont été acceptées par l’AMT, ce qui a amené de nouvelles dépenses s’élevant à 73 millions $, avec plus ou moins 10 % de contingences.

 

En cours de route, certains coûts pour l’acquisition de terrains ont également augmenté. À la suite de l’acceptation du DAF par le gouvernement, en janvier 2012, le budget est passé à 671 millions $, incluant les contingences.

 

Un projet sans scindement

Par ailleurs, il n’est pas possible de scinder le projet en deux phases, l’une pour Montréal et l’autre pour la couronne nord-est. Il aurait sinon fallu construire deux garages (voies et abri). L’un à Pointe-aux-Trembles et l’autre, plus tard, à Mascouche. Des coûts additionnels auraient été nécessaires pour une période représentant peu de temps. L’AMT a en effet obligatoirement besoin de voies ferrées supplémentaires, en bout de ligne, pour pouvoir faire les manœuvre visant à reprendre le parcours en sens inverse au terme de leur trajet : c'est l’une des raisons d'être du garage de Mascouche.

 

Si le trajet s'arrêtait à Montréal, ne serait-ce que dans une première phase, la même exigence s'appliquerait. Les trains doivent aussi pouvoir se garer dans un site de garage, en bout de ligne, en fin de journée. Certaines activités d’entretien y seront faites. Cette exigence requiert non seulement la construction de voies de garage, mais aussi d'un abri.

 


FINANCEMENT

Transports Québec finance 75 % du projet et l’AMT assume 25 % des frais de réalisation. Partenaires de ce projet, les municipalités ont collaboré à la définition des gares et participeront au financement des coûts d’exploitation.

 






Abonnement à l'infolettre du Train de l'Est  

Train de l'Est - Réseau de train 

Réseau de train

Agrandir 

 

Train de l'Est - Tracé projeté 

Tracé projeté

Agrandir 

 

Train de l'Est - Temps de parcours estimé 

Temps de parcours estimé

Agrandir