Attention, le contenu peut-être mit à jour sans rechargement de la page, visiter notre section sur l'accessibilité pour plus d'information Passer au contenu principal

S'inscrire à Mon AMT

  • Accédez facilement aux horaires de vos modes de transport préférés.
  • Obtenez un état du service personnalisé.
  • Planifiez vos trajets plus rapidement grâce à vos destinations favorites.
  • Simplifiez-vous la vie avec la gestion en ligne de votre abonnement OPUS+

Écofiscalité et prospérité pour le Québec

Veuillez vous inscrire par courriel à mercredis_amt@amt.qc.ca ou en téléphonant au 514 287-2464 poste 4038.

Date:
mercredi, 10 juin 2015
Heure:
12 h
Lieu:

Agence Métropolitaine de Transport 
700, rue de la Gauchetière Ouest, 26e étage 
Montréal (Québec) H3B 5M2

Présentateurs

Luc Gagnon, chercheur associé au GRAME et président d’Option transport durable

Jean-François Lefebvre, chercheur associé au GRAME et chargé de cours à l’École des sciences de la gestion, UQAM

Jonathan Théorêt, directeur du GRAME

 

Présentation

 

Description

Le Québec est confronté à plusieurs défis économiques et environnementaux : déficits budgétaires récurrents, 12 milliards de dollars en importations de pétrole par année, congestion routière, hausse des émissions de gaz à effet de serre du secteur des transports.  Par une réforme de la fiscalité, il est possible de réduire l’intensité de ces problèmes, tout en accroissant la prospérité du Québec. 

En s’inspirant de nombreux pays qui ont démontré les avantages de l’écofiscalité, les auteurs présenteront plusieurs scénarios adaptés au secteur québécois des transports.  Ces scénarios ont été élaborés dans le cadre des travaux de la Commission d’examen sur la fiscalité québécoise, par Luc Gagnon, Jean-François Lefebvre et Jonathan Théorêt, du Groupe de recherche appliquée en macroécologie (GRAME).  Le rapport, disponible sur le site de la Commission, est intitulé  Modalités et avantages d’une réforme fiscale écologique pour le Québec : Mythes, réalités, scénarios et obstacles (novembre 2014).