Attention, le contenu peut-être mit à jour sans rechargement de la page, visiter notre section sur l'accessibilité pour plus d'information Passer au contenu principal

S'inscrire à Mon AMT

  • Accédez facilement aux horaires de vos modes de transport préférés.
  • Obtenez un état du service personnalisé.
  • Planifiez vos trajets plus rapidement grâce à vos destinations favorites.
  • Simplifiez-vous la vie avec la gestion en ligne de votre abonnement OPUS+

Mesures préférentielles 2016 à Laval : souples et durables

Veuillez vous inscrire par courriel à mercredis_amt@amt.qc.ca ou en téléphonant au 514 287-2464 poste 4461.

Date:
mercredi, 17 février 2016
Heure:
12 h
Lieu:

Agence Métropolitaine de Transport 
700, rue de la Gauchetière Ouest, 26e étage 
Montréal (Québec) H3B 5M2

Présentateurs

Pierre Lavigueur, directeur principal - Développement, commercialisation et innovation, Société de transport de Laval

Présentation

Description

Plan de mobilité durable « Une ville en mouvement », Plan de mobilité active et Politique de l’urbanisme durable (ÉvoluCité) de la Ville de Laval, Plan stratégique de la STL « Du transport collectif à la mobilité durable », tous ces plans qui sculpteront le devenir de Laval ont été pris en compte dans la conception des mesures préférentielles pour autobus qui seront implantées à Laval en 2016.

C’est l’histoire (courte) d’une opportunité offerte par le MTQ pour améliorer les services de transport collectif à la clientèle.  Il y sera question des vicissitudes de la gestion de projets, des risques de coûts, de délais et de qualité, de développement durable, de parties prenantes, d’empathie et, accessoirement, de ville intelligente, de partage de la voie, de mesures prioritaires actives aux feux, de voies réservées, etc.

Il faudra aussi parler de périnatalité du projet, puisqu’il y a un avant, une naissance (conférences de presse et rubans), mais aussi un après; que faut-il prévoir aujourd’hui pour s’assurer que les bénéfices mis de l’avant dans les études économiques et financières se matérialiseront bien sur les 10, 20 ou 30 ans de durée de vie utile anticipée pour ces infrastructures ?