Attention, le contenu peut-être mit à jour sans rechargement de la page, visiter notre section sur l'accessibilité pour plus d'information Passer au contenu principal

S'inscrire à Mon AMT

  • Accédez facilement aux horaires de vos modes de transport préférés.
  • Obtenez un état du service personnalisé.
  • Planifiez vos trajets plus rapidement grâce à vos destinations favorites.
  • Simplifiez-vous la vie avec la gestion en ligne de votre abonnement OPUS+

Histoire et développement du chemin de fer au Canada

jeudi, 16 février 2017

Stationnement-St-michel-montreal-nord

Passion Terre et l’AMT s’associent, pour redonner au train un de ses rôles d’autrefois, le voyage. L’escapade vignoble écologique et histoire ferroviaire vous transporte en Montérégie à la rencontre de vignerons écologiques et à Exporail. Prenez le train avec votre guide et tenez-vous prêts à vivre une matinée gourmande avec des vignerons soucieux de leur terroir et de leur environnement et une après-midi passionnante dans un des plus grands musées ferroviaires d’Amérique du Nord ! Une belle occasion pour nous de vous raconter la formidable histoire du chemin de fer au Canada….

Les débuts du chemin de fer

Apparu au XVII siècle dans les mines, le premier réseau de chemin de fer anglais voit le jour en 1830. À ce moment-là, le Canada n’existe pas encore, on parle d’Amérique du Nord britannique. Les investisseurs de l’époque prennent conscience des avantages de cette nouvelle technologie. Le territoire est vaste, les déplacements peu évidents, et les voies navigables ne sont praticables qu’une partie de l’année, pour des raisons climatiques.

En 1836, la création du premier chemin de fer au Canada relie La Prairie et Saint-Jean-sur-Richelieu grâce à une locomotive de bois baptisée Dorchester.

Le chemin de fer transcontinental : l’âge d’or

La deuxième étape de l’expansion ferroviaire débute en 1867 grâce à la Confédération. Compte tenu de l’immensité du nouveau territoire, la construction d’un chemin de fer transcontinental devient nécessaire.  En 1886, William Van Horne et Sir John A. Macdonald réalisent cet exploit : les provinces de l’Est et de l’Ouest sont enfin reliées.  

Les conséquences du chemin de fer

Depuis sa création, le chemin de fer s’est révélé être un précieux allié dans l’industrialisation et le développement économique du Canada. L'ouverture au commerce international, la naissance de nouveaux marchés et l'accessibilité vers de nouveaux territoires sont autant de bénéfices liés à sa création. Des villes apparaissent un peu partout le long du réseau, et des milliers de personnes travaillent dans le secteur.

« Puisqu’on ne peut pas exporter les paysages, on va importer les touristes. » W. Van Horne, président du Canadien Pacifique

Le déclin

Au fil du temps, la multiplication des lignes transcontinentales ne trouve pas le succès escompté. En 1917, tous les chemins de fer, sauf le Canadien Pacifique sont nationalisés. La diversification des modes de transport apporte un grand changement dans le secteur. Le chemin de fer est aujourd'hui privatisé, le transport de marchandises se maintient, mais le voyage de passagers décline…

Le train et le tourisme

Le tourisme au Canada nait grâce au train. Déjà en 1836, la locomotive Dorchester était utilisée pour des escapades à la journée par les Montréalais. Avec le progrès, toutes les régions s’ouvrent au tourisme. On l’utilise d’abord comme transport vers les stations de ski des Laurentides ou encore pour la traversée du pays vers les Rocheuses. Les compagnies ferroviaires investissent dans des hôtels de luxe dans les villes et les sites naturels qu’elles desservent. Des affiches promotionnelles conçues par les artistes de l’époque propulsent les paysages canadiens au sommet !

Le train en 2017 : outil de développement durable

Aujourd’hui, le train est un transport alternatif qui, dans le cadre du développement durable, a encore un rôle à jouer. Relégué à un moyen de transport pour les personnes sans voiture, il est important de « remettre le train sur les rails » et mettre l’accent sur son côté durable et collectif. En cette année du tourisme durable, et grâce aux escapades, Passion Terre et l’AMT vous ouvrent de nouveaux horizons sur tout le réseau métropolitain en vous faisant découvrir le grand Montréal autrement.