Attention, le contenu peut-être mit à jour sans rechargement de la page, visiter notre section sur l'accessibilité pour plus d'information Passer au contenu principal

S'inscrire à Mon AMT

  • Accédez facilement aux horaires de vos modes de transport préférés.
  • Obtenez un état du service personnalisé.
  • Planifiez vos trajets plus rapidement grâce à vos destinations favorites.
  • Simplifiez-vous la vie avec la gestion en ligne de votre abonnement OPUS+

Centre de maintenance Pointe-Saint-Charles

Suivez l'avancement des travaux en images

Le centre de maintenance Pointe-Saint-Charles se trouve à l’emplacement des anciens ateliers du Canadien National, un site dont les racines ferroviaires remontent au XIXe siècle. Situé à moins de 2 km de la Gare Centrale, il accueille les trains circulant sur le réseau CN des lignes Deux-Montagnes (électrique), Mascouche (électrique/diesel), et Mont-Saint-Hilaire (diesel).

Ce site de 16 ha, dont les travaux de construction ont débuté au mois d’août 2015, regroupera aussi, des bâtiments et infrastructures ultra-modernes, comme :

  • Une aire de stationnement pour 21 rames en garage extérieur
  • Un atelier d’inspection pour deux rames complètes composées de 10 voitures et d’une locomotive
  • Un atelier de réparations majeures pour cinq voitures multiniveaux, trois locomotives et deux couples de voitures automotrices MR90 électriques
  • Un atelier de profilage des roues
  • Un lave-train automatisé

Les grandes étapes du projet

  • 2011 : Aménagement du chemin d’accès par la rue Marc-Cantin
  • 2012 : Démolition des bâtiments existants
  • 2013 : Lancement de l’appel de qualification
  • 2015 : Début des travaux de construction
  • 2017 : Fin des travaux et transfert des opérations de maintenance
  • 2018 : Ouverture du centre de maintenance Pointe-Saint-Charles

Vue générale du site au début des travaux

Un centre intégré dans son milieu

Situé aux portes du centre-ville de Montréal, dans un secteur à forte mixité industrielle et résidentielle, le futur centre de maintenance Pointe-Saint-Charles se veut un modèle d’intégration à son milieu.

Par l’histoire :

Le concept architectural retenu, et approuvé par le comité consultatif d’urbanisme (CCU) de l’arrondissement Le Sud-Ouest, reprend les lignes industrielles des anciens ateliers du CN. Le bâtiment principal réutilisera notamment pour la couverture de ses murs extérieurs, une grande partie des briques de l’ancien bâtiment principal, détruit par un incendie.

L'intégration architecturale des bâtiments

Un mini centre d’interprétation sera aussi intégré au bâtiment administratif pour rappeler la riche histoire ferroviaire du secteur.

Pour l’emploi :

Une fois en activité, le centre d’entretien Pointe-Saint-Charles génèrera plus de 170 emplois permanents, et servira de pôle d’attraction pour plusieurs fournisseurs reliés au domaine ferroviaire.

Une entente de partenariat pour favoriser la formation de la main-d’œuvre locale aux métiers de l’industrie ferroviaire a également été signée avec le Regroupement économique et social du Sud-Ouest (RÉSO). Celui-ci sera chargé d’élaborer un programme de formation adaptée aux besoins de l’AMT et de l’industrie, en collaboration avec les institutions d’enseignement et les milieux de travail.

Par le respect des riverains :

Dès le début du projet, en 2010, la notion de bon voisinage a été au cœur des préoccupations de l’AMT. Une étude acoustique a été commandée à une firme reconnue afin de nous assurer que les activités du centre d’entretien ne dépasseraient pas les normes municipales en vigueur en matière de bruit.

Les conclusions de l’étude ont conduit l’AMT à mettre en place, dès le début de la phase de construction du centre, des mesures concrètes :

  • Une butte antibruit de 300 mètres de long et de 2 à 8 mètres de haut, constituée d’un mur acoustique et d’un talus paysagé avec un accès cyclable et piétonnier à son sommet pour offrir un point de vue sur le centre-ville.

    

Aménagement des contreforts de la butte antibruit

  • Un mur acoustique fait de béton et de panneaux translucides dans le prolongement de la butte, d’une hauteur de 7 mètres sur 134 mètres de long, pour compléter les mesures de protection des résidents.
  • Un accès des camions au chantier, puis au centre de maintenance par la rue Marc-Cantin, afin de limiter la circulation dans les zones résidentielles.

Consultez la vidéo du Centre de maintenance Pointe-Saint-Charles