Attention, le contenu peut-être mit à jour sans rechargement de la page, visiter notre section sur l'accessibilité pour plus d'information Passer au contenu principal

S'inscrire à Mon AMT

  • Accédez facilement aux horaires de vos modes de transport préférés.
  • Obtenez un état du service personnalisé.
  • Planifiez vos trajets plus rapidement grâce à vos destinations favorites.
  • Simplifiez-vous la vie avec la gestion en ligne de votre abonnement OPUS+

De nouvelles infrastructures bien pensées

Pour prolonger le métro, il ne s’agit pas bien sûr de creuser seulement un tunnel : plusieurs infrastructures doivent être construire sur et sous terre.

 

Nouvelles stations

Station Cartier : Elle occupe le quadrilatère formé des boulevards Cartier et des Laurentides et des rues Labelle et Montée Major. Elle comprend :

  • un édicule
  • un terminus d’autobus avec une importante desserte de rabattements d’autobus
  • un bâtiment abritant des concessions commerciales
  • un stationnement incitatif de 525 places
  • un stationnement de courte durée et de débarquement rapide
  • un parc de vélos et un poste de taxis, en prise directe avec la sortie de la station

 Station de la Concorde : Elle est située en retrait du carrefour de la Concorde-Ampère et en bordure du viaduc de la Concorde. Cette station est intermodale avec la ligne de trains de banlieue Saint-Jérôme. Elle comprend :

  • un édicule à deux niveaux d’accès
  • un stationnement de courte durée et de débarquement rapide hors rue
  • un parc de vélos
  • un poste de taxis en prise directe avec la sortie de la station
  • une gare

 Station Montmorency : Elle fait partie du complexe Montmorency. Située en face du collège Montmorency, dans le quadrilatère formé des boulevards de la Concorde, Le Corbusier, du Souvenir et de l’Avenir, ce complexe regroupe :

  • une station de métro
  • deux structures auxiliaires
  • un terminus d’autobus
  • une arrière-gare
  • un garage
  • un atelier d’entretien pour les trains localisés sous le stationnement multiétagé de 1 500 places (dont 800 souterraines)
  • un stationnement de courte durée et de débarquement rapide hors rue
  • un parc de vélos et un poste de taxis hors rue, en prise directe avec la sortie de la station

Quai, structures auxiliaires et tunnel

Le projet était sous la supervision technique de SNC-Lavalin, chef de file du consortium SGTM. Réalisé selon le mode IAGC (ingénierie, approvisionnement et gestion de la construction), il comprenait également la construction de :

  • huit structures auxiliaires complètes avec postes de ventilation mécanique, puits de ventilation, postes de redressement et de distribution secondaires, postes de signalisation et de communication, postes d’épuisement et sorties de secours
  • un garage souterrain pouvant accueillir cinq rames de métro sous le stationnement automobile étagé de la station Montmorency
  • une voie simple de contournement, un troisième quai et des nouveaux aménagements (corridors d’accès) à la station Henri-Bourassa

Les défis techniques

Ce prolongement de métro étant le premier réalisé après 20 ans, les technologies avaient beaucoup évolué ! Il a donc été nécessaire d’adapter ces nouvelles technologies aux anciennes. Également, il a fallu s’adapter aux conditions présentes du métro (voies, tunnels, équipements fixes) et se conformer aux conditions de roc, de percement des tunnels et d’excavation des tunnels en milieu fortement urbanisé (poussière, bruit, vibrations, terrains vacants).

 

L’option de tracé retenue apportait une complication supplémentaire pour raccorder le nouveau tronçon au niveau de la station existante, Henri-Bourassa.

 

En ce qui concerne la gestion, c’est surtout le grand nombre de contrats et d’ententes, ajouté à la coordination multidisciplinaire et multipartenaires, qui ont complexifié le processus.